Le sureau noir pousse dans de nombreuses forêts et lisières de bois de France. C’est pourtant aux Pays-Bas que nous avons découvert son goût unique.

Notre hôte avait écrit sa recette sur un morceau de papier, et les premiers essais de sirop maison nous avaient convaincus.

Quelques informations sur le sureau noir sur la page wikipedia. Celui qui fleurit ces jours-ci est comestible (fleurs, boutons, fruits). Mais son cousin le sureau hièble est toxique, il faut rester vigilant. Sachez que si vous choisissez des arbres qui font plus de 1,80m de hauteur, vous ne courez aucun danger.

Astuce de l'Oasis : emmenez de grands amis pour atteindre les fleurs les plus hautes !

Astuce de l’Oasis : emmenez de grands amis pour atteindre les fleurs les plus hautes !

L’odeur des fleurs est très agréable et caractéristique. Si vous avez un doute sur votre cueillette, consultez votre flore ou un pharmacien !

Cueillette de fleurs de sureau - 01 - arbustes

Les fleurs tant attendues

Les fleurs tant attendues

Nous avons donc profité des arbres crestois pour réaliser plusieurs dizaines de litres de sirop, dont une partie arrivera prochainement chez les KissBankers qui avaient choisi cette contrepartie.

Les enfants peuvent facilement être associés à la cueillette, avec une paire de ciseaux et un sac en tissu ou en papier.  Comme pour la cueillette des mûres, on déconseille de ramasser les corymbes de fleurs trop proches du sol.

Cueillette de fleurs de sureau - 04 - Anouk en mode cueillette

La cueillette du sureau, un jeu d’enfant !

La recette :

1. Il faut ramasser les fleurs (12 à 15 corymbes  pour 2 litres de sirop)

2. Les secouer pour faire tomber les petits insectes qui s’y seraient cachés (dont le puceron noir du sureau).

3. Les effleurer, pour enlever le plus possible de tiges vertes et de pédoncules de fleurs. Ne conserver que les fleurs blanches.

4. Les arroser de 2Litres d’eau de source bouillante et ajouter le jus de 2 citrons. C’est à ce moment là que votre cuisine commence à embaumer !

Sirop de sureau - Mise au repos

Macération des fleurs

5. Les laisser macérer pendant 3 jours en couvrant avec un torchon et en remuant de temps à autre.

6. 3 jours plus tard, donc, filtrer, à l’aide d’une passoire et d’un linge. Un torchon propre fait l’affaire pour presser le jus restant dans les fleurs, mais prenez garde à la couleur jaune qui risque de s’y déposer !

On filtre d'abord

On filtre d’abord

Et on presse pour recueillir les dernières gouttes les plus concentrées en arômes !

Et on presse pour recueillir les dernières gouttes les plus concentrées en arômes !

7. Verser 2 kilos de sucre dans le liquide et mettre à chauffer.

8. Sortir du feu au premier bouillon.

9. Ajouter 40g d’acide citrique et bien remuer.

10. Mettre en bouteilles ébouillantées.

La mise en bouteille

La mise en bouteille

11. Retourner si possible et laisser refroidir.

Une partie de notre production 2015 !

Une partie de notre production 2015 !

Vous pouvez ensuite conserver ces bouteilles à la cave, puis au réfrigérateur une fois ouvertes. Nous dégustons ce sirop nature, avec de l’eau, mais on peut également le goûter en kir, dans les desserts (crèmes aromatisés), ou en gelée (avec de l’agar-agar) avec des fruits frais.

L’acide citrique n’est pas indispensable, mais permet une meilleure conservation. On peut le trouver en pharmacie, mais son coût de revient reste élevé. Nous achetons le nôtre  sur le site Aromazone, en lot de 250g, pour un tarif imbattable.

Le sirop ainsi réalisé se garde facilement un an, mais nos réserves ne tiennent jamais jusqu’au printemps suivant !

Si vous testez cette recette, faites-le nous savoir avec un petit message et/ou des partages de photos sur Facebook.

Crédit photo : Vanille Nédélec

8 Commentaires
  1. […] Vous avez été 40 à choisir comme contrepartie une bouteille de notre nectar fétiche. Elles sont prêtes à expédier, alors surveillez bien votre boîte aux lettres ! Pour les autres, rien n’est perdu : il est encore temps d’aller cueillir quelques fleurs de sureau, et d’en confectionner à la maison en suivant la recette… […]

  2. Laureline 4 années Il y a

    Bonjour Jessica,
    Je suis une amie d’Elodie, dans le pas de Calais 😉
    Je suis tombée sur ton blog en cherchant une recette de sirop de sureau cet après-midi, il est arrivé en 2ème résultat sur Google, bravo pour le référencement 😀
    On a plein de sureau dans le jardin, alors j’ai voulu me lancer, et là ça macère et ça sent trooooop bon!!!
    Par contre, quelle était la quantité d’eau à ajouter sur les fleurs?
    À bientôt,
    Laureline

    • Auteur
      Jessica 4 années Il y a

      Bonjour Laureline et merci pour ton commentaire ! Il faut ajouter 2 L d’eau bouillante pour une quinzaine d’ombelles.
      J’espère que nous aurons l’occasion de nous rencontrer à notre prochaine remontée dans le Nord-Pas-de-Calais ?

      • Laureline 4 années Il y a

        J’espère bien 😉
        Le sirop est délicieux!!! Avec un peu moins d’eau, et moins de sucre, très concentré en arômes!

  3. bachy 4 années Il y a

    Bonjour ayant des sureaux sur ma propriété j’ai déjà fait des sirops de sureau pour les rhumes l’hiver et je dois dire un mot »génial » une cuillère
    à soupe 2x/ jour et les picotements de la gorge et toux s’envolent aussi j’ai décidé cette année à m’essayer en fleurs de sureau
    une autre médecine plus saine qui ma foi m’ont été suggérée par mes grands mères et un plus………. une piqure d’insecte ou d’ortie frottez l’emplacement avec une feuille de sureau …. la magie opère 🙂
    bonne récolte
    ChrisB

  4. Lolo 3 années Il y a

    Le sirop est entrain de se reposer la tête en bas. Deux petits questions combien de temps peut il se conserver fermé sans acide citrique? Et combien de temps devons nous le garder la tête en bas?
    Milles mercis pour votre recette toute en image qui facilite grandement la tâche!

  5. Nannou 3 années Il y a

    J’ai suivi scrupuleusement la recette mais il reste tres liquide .Une idée à me suggérer ?

  6. Raphaëlle 2 années Il y a

    Merci beaucoup pour la recette. Je l’ai testée et je suis CONQUISE!! Il est effectivement un peu liquide, l’aspect un peu trouble (dû au pollen?) mais le goût est excellent, et bien meilleur que le sirop du commerce.
    Pour moi, le seul bémol était le temps pour séparer les fleurs des corymbes. Je les choisirais mieux l’année prochaine 😊
    Encore merci pour le partage

Laisser une réponse à Lolo Cliquer ici pour annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NOUS CONTACTER

Nous vous répondrons dès que possible !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account