Peut-être l’avez vous vu ou lu ces dernières semaines mais deux études récentes rapportées notamment dans Le Monde et dans Libération alertent sur le déclin catastrophique des populations d’oiseaux dans les campagnes françaises.

Où sont les oiseaux ?

De 30 % en moyenne sur 20 ans environ, ce déclin est encore plus marqué pour certaines espèces spécialistes, comme la tourterelle ou certaines perdrix, avec jusqu’à 80% à 90 % de leur effectif disparu.

Parallèlement, les insectes volants ont vu aussi leur nombre s’effondrer de 80% sur la même période. En cause ? Essentiellement le modèle agricole productiviste et plus particulièrement l’usage du glyphosate et la disparition des jachères autrefois imposées par la PAC (Politique Agricole Commune).

Comment faire revenir les oiseaux dans nos campagnes et nos villes ?

D’abord, ne pas se voiler la face. Seul un changement à grande échelle du système agricole pour passer massivement au bio et à l’agroforesterie pourra réellement inverser la tendance. Il est donc plus urgent que jamais de consommer bio et d’agir politiquement pour ce changement de paradigme.

Mais en attendant ce grand jour, d’autres actions peuvent aider à protéger les oiseaux et les insectes qui nous entourent.
A l’Oasis de Serendip, nous avons rejoint au début du mois de Mars 2018 la démarche des refuges de biodiversité de la Ligue Protectrice des Oiseaux (LPO).

N’importe qui, s’il possède au moins quelques mètres carrés où installer de la verdure, depuis le simple balcon jusqu’au parc municipal en passant par les jardins particuliers, peut participer. En devenant Refuge LPO, vous vous engagez sur 4 principes : ne pas utiliser de pesticides, être économe sur les ressources utilisées, notamment l’eau, interdire la chasse sur le site et favoriser les espèces animales et végétales. Les trois premiers points coulent de source, mais le quatrième est le plus intéressant.

Favoriser la biodiversité sur un site : 5 idées

De nombreux aménagements peuvent être mis en place pour favoriser la biodiversité :
• Installer des nichoirs, des mangeoires, un hôtel à insectes, une ruche de biodiversité ou encore aménager une mare.
• Semer des mélanges de fleurs mellifères ou produisant des graines pour les oiseaux.
• Planter une haie diversifiée offrant le gîte et le couvert.
• Laisser un peu de « désordre » comme un tas de bois mort pour les hérissons et certains insectes ou un muret de pierre sèche pas trop désherbé,…
• Éviter de déranger les espèces pendant leur nidification en reportant de quelques semaines la coupe d’un arbre ou la tonte d’une partie de la pelouse. En rejoignant le mouvement des refuges LPO vous bénéficierez des conseils de spécialistes, de fiches et d’astuces et vous soutiendrez la mission de la LPO pour protéger la biodiversité.

Mais vous pouvez bien sur aussi le faire indépendamment ou participer à d’autres actions comme celle de France Nature Environnement avec la créations des zones de Bzzz.

Si vous le souhaitez vous pouvez aussi soutenir l’oasis dans sa nouvelle mission pour permettre l’installation d’un maximum d’aménagements dans les mois à venir. Samedi 16 mai, nous proposons un atelier reconnaissance des oiseaux et construction de nichoirs, c’est l’occasion de vous joindre à nous !

Et pour ceux d’entre vous qui le souhaitent, il est toujours possible de contribuer de manière ponctuelle ou régulière aux actions de l’oasis, comme le font déjà Renate, Barbara, Guilain… Chaque soutien est le bienvenu !

1 Commentaire
  1. […] le projet de rénovation du bâti. Côté « végétal », nous sommes en chemin pour devenir « refuge LPO » et ainsi mieux connaître et renforcer la biodiversité (pas seulement les oiseaux, mais aussi les […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Nous vous répondrons dès que possible !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account